Lecture

Tout ce qui est sur Terre doit périr

Salut, je viens vous parler de ma dernière lecture de Michel BUSSI. J’ai mis beaucoup de temps à lire ce roman, car j’ai eu le malheur de le commencer juste avant les fêtes, et résultat je l’ai traîné, sans trop de raison. Dans ce roman Michel BUSSI nous livre une autre facette de son écriture, de son esprit. Alors Bonne Lecture !

Tout ce qui est sur Terre doit périr

tout_ce_qui_est_sur_terre

 

AUTEUR : Michel BUSSI

EDITIONS : Pocket

ANNÉE DE PARUTION : 2019

NOMBRE DE PAGES : 768 pages

 

Résumé

Le cœur de l’histoire se passe autour des légendes concernant l’arche de Noé, et toutes les façons dont cette légende est relatée à travers toutes les religions. C’est une véritable course poursuite qui a lieu entre deux clans vers un même trésor. Le premier clan celui mené par un certain Cortès, sème la terreur à différents endroits de la planète, des mercenaires lancés dans des lieux stratégiques pour récupérer des objets de valeurs autour de l’arche de Noé. Le second clan est le plus atypique constitué d’un certain Zak Ikabi, accompagnée de Cécile Serval et Arsène Parella. Ce sont nos 3 héros, pourtant la rencontre de ce trio n’est pas ordinaire. En effet, Cécile et Arsène se font embarqués dans cette aventure vers les trésors de l’arche de Noé après avoir été menacés, mais aussi enlevés par Zak Ikabi.

Cet homme recherché par les autorités française suite à une fusillade dans un musée de bordeaux fait irruption dans les bureau de Cécile et embarque dans son aventure la glaciologue et son mentor.

Mon avis

Ce livre nous entraîne dans un véritable tour du monde des représentations de l’arche de Noé. Chacune de ces haltes est une étape d’une chasse au trésor pour récupérer une pièce du puzzle, mais aussi une occasion pour Zak, de persuader Cécile de l’existence de cette arche. Éternelle sceptique Cécile ne se laisse pas perturber, et garde toujours en tête de chercher un moyen de s’échapper des griffes de Zak.

Le livre et son rythme repose entièrement sur le duo que forme Cécile et Zak. C’est un duo intéressant qui donne de l’équilibre au récit. D’un côté il y a Zak passionné, totalement emporté, spontané et impulsif, de l’autre il y a Cécile, intelligente, posée, réaliste et terre à terre. Cet équilibre de caractère permet de donner au lecteur la liberté de « choisir son camp ». Zak pour les plus passionnés, et Cécile pour les plus calmes. Certaines haltes peuvent être discutables quant à leur utilité à faire avancer l’intrigue. Mais une fois embarqué dans ce tour du monde on ne peut en décrocher.

Petit à petit se mélange à la légende de l’Arche de Noé, celle des licornes, et le lecteur peut sentir au fur et à mesure des allusions aux licornes, les certitudes de Cécile défaillir. Cela lui donne un côté plus humain et vient là aussi équilibrer le récit. Cela permet aussi au lecteur de s’attendrir, de remettre également tout en question.

Résultat cette oeuvre est véritable coup de cœur, d’abord parce que l’ambiance chasse au trésor m’a beaucoup plus, et ensuite parce que j’ai été touché par le duo Zak et Cécile. Michel Bussi est sorti de sa zone de confort et pour moi c’est un succès !

 

55801-signature

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s