Lecture

Echange Fatal

Salut salut ! Le confinement me donne un sacré coup de pouce pour réduire ma PAL. Et je peux enchaîner mes romans sans réfléchir au transport. Alors dans cet article je viens à nouveau vous parler de ma dernière lecture. Bonne lecture!

Résumé

Deux familles très similaires avec chacun leur problème, séparé par l’océan Atlantique vont avoir un destin lié.

D’un côté une famille Irlandaise, leur planning, leur vie tourne autour du cadet Fergus qui présente visiblement des différences de comportement, d’apprentissage. Les difficultés de ce jeune garçon sont devenus un obstacle au sein du couple. Alors Kate décide de donner une nouvelle dynamique à la famille et organise un voyage culturel à New-York. Pour réussir à faire des économies sur ce voyage elle organise un échange de maison.

De l’autre côté de l’océan Hazel, professeur dans un quartier défavorisé de New-York, elle a du mal à faire face à tout. Et elle ressent au plus profond d’elle qu’elle veut retourner en Irlande, pays où elle a grandit. Elle a besoin d’être à un endroit où elle pourra se sentir à la maison.

Mon avis

J’ai bien aimé ce roman, il se lit plutôt vite. L’intrigue et le résumé sont prometteurs. La 4ème de couverture ne nous dévoile pas l’identité de la victime. C’est ce détail qui a titiller ma curiosité. Mais malheureusement dans le roman dès le second chapitre, le lecteur comprend qui est la victime.

Le reste du roman est concentré principalement à faire connaissance avec les deux familles. Même si l’une des deux est un peu plus détaillée que l’autre. Beaucoup d’informations sont partagées avec le lecteur sur la famille Irlandaise, et le lecteur fait peu connaissance avec la famille new-yorkaise.

Un autre point m’a un peu chagrinée, autour des personnages. Il est facile de comprendre l’envie de protection qui peut être développée pour les enfants de la famille irlandaises. Mais en revanche pour les personnages adultes il est plus difficile de s’attacher. L’ensemble reste tout de même cohérent et harmonieux. Mais j’ai ce petit regret de ne pas plus connaitre les personnages adultes, de ne pas m’y être attaché, de ne pas assez connaitre la famille new-yorkaise.

 

"Elle cherchait la compagnie d'autres gens, mais des gens qui ne risquaient de pas de la mettre à bout ni d'exiger quoique ce soit d'elle. Elle recherchait le réconfort de se savoir entourée sans se sentir obligée pour autant de donner de sa personne."

55801-signature

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s